L’influence du digital sur les secteurs d’activités qui sont en pleine croissance à la Réunion

La Réunion, comme le reste du monde, vit sa révolution technologique, en effet, le déploiement des infrastructures et des réseaux de télécommunications à la pointe (fibre, 4G...) a bouleversé les habitudes des individus et également des institutions, organismes, entreprises et industries quelque soit leur domaine d'activités. Mais quels secteurs ont été le plus impactés par l'ère du numérique ?

Publié le 19 mars 2019

L’un des secteurs les plus développés à la Réunion est l’agriculture avec la culture de la canne à sucre qui représente le tissu économique de l’île, suivi du tourisme également bien ancré sur le territoire, ensemble ils sont les secteurs considérés comme “traditionnels” .
D’autres secteurs dits plus “modernes” font partie du tissu économique et participent à la stratégie de développement de l’île, il s’agit du Transport,  de l’Environnement, de l’Energie, du Numérique/Digital et de l’Éducation.
Il existe aussi des secteurs d’activités qui sont porteurs de valeurs ajoutées mais qui sont encore peu déployés sur le département, c’est le cas des infrastructures économiques et financières : la filière TIC (technologies de l’information et de la communication), secteur des banques et assurances, activités immobilières…

Un secteur d’activité très récent s’est non seulement développé rapidement mais a su s’implanter dans la plupart des secteurs, il s’agit du digital qui enregistre une très forte croissance due à son impact sur tous les autres domaines d’activités.

Prenons le cas du Transport où le digital a  ouvert la voie vers de nouvelles opportunités comme le covoiturage avec Blablacar en Métropole & Europe, mais aussi la mise en location de véhicule entre particuliers comme Zotcar qui est une start-up réunionnaise. On remarque que la notion de partage et échange de services grâce aux nouvelles technologies a permis de relier les individus et d’ouvrir de nouvelles perspectives économiques.

Dans le BTP, l’arrivée du digital a changé les étapes qui mènent de la conception à la construction.

En effet on parle même de BTP 2.0, notamment par le biais du BIM (Building Information Modeling) qui est un processus qui utilise une maquette digital en 3D qui se retrouve au cœur des échanges entre chaque intermédiaire.

Pour ce qui est du tourisme, on parle aujourd’hui de e-tourisme, cela  regroupe toutes les activités du tourisme via Internet. Comme la recherche d’informations pour un voyage, la réservation d’un séjour en ligne ou encore la comparaison des offres des compagnies aériennes ou bien d’hôtels.
A la Réunion, le site de l’IRT (Ile de la Réunion Tourisme) regroupe les lieux à découvrir, les activités possibles sur l’île et même la possibilité de planifier son séjour (hébergement, restauration, transport…).

Pour l’hôtellerie, de plus en plus de plateformes de réservation ont vu le jour comme Booking, le géant des sites de réservation en ligne ou encore Airbnb, qui ont permis de faire exploser le marché de la location sur l’île de La Réunion.

Un autre domaine, celui de la santé, a su profiter de la révolution digitale pour se développer, par exemple dans le secteur public,  avec la dématérialisation des données médicales sous la forme du DMP => Dossier Médical Partagé qui correspond au carnet de santé numérique d’un individu, consultable par tous les professionnels de santé de son choix à La Réunion. Une nouvelle évolution dans ce domaine voit le jour afin d’améliorer le parcours des patients, grâce à Doctolib. Cette start-up propose la recherche d’un médecin autour de soi, la prise de rendez-vous en ligne, et même la possibilité d’avoir une consultation vidéo avec ce médecin. Bon à savoir: c’est disponible à la Réunion pour la recherche et la prise de rendez-vous avec un professionnel de la santé.

Aujourd’hui, la filière digitale représente 1,4 Milliards d’Euros de chiffre d’affaires à la Réunion, et comporte plus de 450 entreprises ainsi que 5000 salariés. On peut donc dire qu’elle est bien lancée sur le département et ceci n’est que le début malgré son retard sur la Métropole, elle a tout pour devenir la future Silicon Valley de l’océan Indien.

Auteur : Anthony Deurveiller, rédacteur junior & étudiant en Bachelor 3 marketing digital & social media.